La naturopathie, qu’est-ce que c’est ?

Quand je parle autour de moi de naturopathie, la plupart des gens pensent à l’utilisation des plantes, et certains à l’alimentation. Les naturopathes vitalistes utilisent en effet ces deux techniques, qui font partie des dix catégories de techniques, j’aime bien dire dix tiroirs, à leur disposition. Il y a bien d’autres leviers à actionner pour rétablir ou entretenir la santé globale d’un être humain.

1 - Quelle est la spécificité de la naturopathie vitaliste ?

naturopathie-kesako-en-mode-pro

La naturopathie est une conception biologique de l’être humain qui cherche à soutenir les capacités d’autoguérison des êtres vivants.

Un naturopathe vitaliste cherche à donner à ces capacités les meilleures conditions de travail possibles dans l’organisme de la personne venue le voir, en tenant compte de son sexe, son âge, son tempérament, ses conditions et son mode de vie, sa façon de voir le monde, etc.

C’est pourquoi le même naturopathe, confronté à deux personnes différentes venues pour la même raison (ex. : perdre du poids), ne leur conseillera pas forcément la même réforme de mode de vie. Ce sont deux personnes distinctes, leurs genres, leurs passés, leurs émotions, leurs modes de vie, leurs croyances respectifs peuvent être différents et justifier des conseils différents. Par exemple, si l’une des deux fait deux séances de sport d’une heure par semaine, inutile de lui conseiller d’en faire plus ; en revanche, pour l’autre qui souffre de sédentarité, ce point sera à travailler plus particulièrement. Si l’une pense que les graisses font grossir (ce qui est d’ailleurs faux) et chasse le gras de son alimentation, et pas l’autre, là aussi, les conseils alimentaires seront à adapter à chacune d’elles. Si l’une dort bien et l’autre mal, là aussi, la réforme de mode de vie sera personnalisée. Etc.

La principale caractéristique de la naturopathie vitaliste est de mettre l’accent sur l’énergie vitale : il s’agit de la force qui nous anime et nous pousse au quotidien à apprendre, à aimer, à travailler et découvrir le monde. Cette énergie est mobilisée 24 heures sur 24, 365 jours par an (366 les années bissextiles !), pour conserver ou rétablir les meilleures conditions de vie possibles pour l’organisme, et donc la santé !

Dans un article précédent, je vous avais donné l’exemple de la coupure à la main, qui cicatrise et laisse une peau régénérée au bout d’un temps variable selon la quantité d’énergie disponible, et l’avais opposé à une rayure ou un coup sur une voiture, qui ne risque pas de s’autoréparer…

C’est la différence fondamentale entre un objet inanimé et un être vivant. Le second peut se régénérer lui-même dans les conditions adéquates, pas le premier. Et cette capacité d’autoréparation n’est pas spécifique à la peau : la majorité des tissus de l’organisme la possèdent. Ce qui signifie qu’on peut mettre en place les conditions adaptées à la régénération des organes qui dysfonctionnent (thyroïde, vésicule biliaire, prostate, etc.).

2 – Comment se passe une visite chez un naturopathe vitaliste ?

A. Le bilan de vitalité

Il peut débuter par une discussion sur les maladies, opérations et accidents que vous avez vécus jusqu’à ce jour.

Ensuite seront abordés vos ressentis sur votre enfance, puis sur votre vie actuelle. La vie émotionnelle a en effet un impact immense sur la santé car tout est lié.

Et enfin, le praticien vous posera des questions sur les quatre aspects de votre mode de vie qui déterminent le niveau de votre énergie : alimentation, activité physique, élimination et hygiène nerveuse (stress, sommeil, etc.).

Tout cela permettra de cerner les causes des problématiques présentes, et de déterminer les modifications du mode de vie aptes à y répondre.

B. La réforme du mode de vie

Sa principale caractéristique est d’être personnalisée, les mêmes difficultés chez plusieurs personnes pouvant venir de causes différentes ; par exemple, la déminéralisation entraîne de nombreux problèmes allant de la peau sèche au vieillissement prématuré en passant par l’ostéoporose, le mauvais sommeil, l’épuisement, les problèmes cardio-vasculaires, etc. Elle peut être liée à l’alimentation (apports insuffisants de sels minéraux ou / et consommation importante d’aliments acidifiants), à un excès d’eau comme on l’a vu dans un article précédent, au stress (très acidifiant, il entraîne la nécessité pour l’organisme de puiser dans son stock de minéraux pour tamponner l’acidité), au surmenage et au manque de repos, à l’excès de sport, à la constipation, etc.

On voit bien, dans cet exemple, que des personnes avec des modes de vie très différents peuvent souffrir de déminéralisation, ce qui rend impossible l’application à tous d’un protocole unique, qui ne serait adapté qu’à une minorité de consultants. C’est pourquoi le naturopathe vitaliste va adapter les conseils à chaque personne. Dans le dialogue, le praticien va chercher quelles habitudes du consultant peuvent être modifiées ou mises en place pour favoriser la santé.

C. Les dix tiroirs de la « boîte à outils » du naturopathe

Le naturopathe vitaliste dispose de dix catégories de techniques, dans lesquels il va puiser les pratiques et habitudes de nature à améliorer la santé du consultant, tout en étant adaptées à son mode de vie.

Les quatre tiroirs majeurs sont l’alimentation, l’activité physique, la psychologie et l’hydrologie. Cette dernière comprend toutes les techniques impliquant l’utilisation de l’eau, qu’il s’agisse d’eau de boisson (ex. : cure d’eau distillée), de douche rectale et lavements, de douches et bains chauds ou froids, de sauna et hammam, etc. La réforme de l’hygiène de vie utilisera systématiquement des techniques tirées de ces quatre techniques majeures.

Les six autres comprennent la pneumologie (travail sur la respiration : cohérence cardiaque, respiration consciente, etc.), la chirologie (massages et manipulations, par exemple par un ostéopathe), la réflexologie, l’actinologie (utilisation des rayons du soleil, des couleurs, de la musique, etc.), le magnétisme et la phytologie (utilisation des plantes sous différentes formes).

Certaines de ces techniques complémentaires pourront être proposées au client, selon ses possibilités, sa situation et son état de santé.

En conclusion

Le corps humain étant doté d’une énergie vitale artisane de l’autoguérison, le praticien de santé naturopathe vitaliste est un éducateur de santé, qui a pour mission d’expliquer aux personnes qui viennent le voir comment fonctionne le corps, et surtout les conditions dont il a besoin pour rétablir ou conserver sa santé, puis de les accompagner dans la réforme personnalisée de leur mode de vie dans cette perspective. Ce faisant, il travaille avec la personne prise dans sa globalité.

Nathalie Mathieu

Je suis Nathalie, hygiéniste naturopathe certifiée par l’école Dargère Univers. Je suis passionnée par la vie sous toutes ses formes, et plus précisément par la santé naturelle. Dans mes billets de blog, je vous propose mes réflexions personnelles et des brins de mon expérience sur ces sujets, et serais ravie de pouvoir échanger avec vous, pour avancer et affiner nos pensées respectives. Si au passage, cela contribue à améliorer votre bien-être au quotidien, j’en serais bien aise.

Regarder toutes les publications

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Participez !

Vous êtes les bienvenues pour participer à ce blog : une idée, un commentaire, un article, un témoignage ? Partagez !

Newsletter mensuelle

Facebook

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar