Mobile first, késako ?

La consultation des sites internet sur mobile a atteint un record ces dernières années. Selon Médiamétrie, les Français privilégient la navigation sur smartphone : c’est leur moyen de connexion privilégié dans 50% des cas, et ils y passent en moyenne 1h42 par jour ! On parle souvent de l’importance de construire des sites "mobile-friendly", c'est-à-dire qui s’adaptent à la taille des différents écrans. Aujourd’hui, nous sommes passés à l'ère du "mobile first". Késako ?

"Mobile friendly" et "Responsive"

mobile-first-en-mode-pro

On dit qu’un site est “mobile-friendly” lorsque son design s’adapte naturellement aux petits écrans (téléphone mobile et tablette) en plus des traditionnels écrans des ordinateurs de bureau (aussi appelés “desktop”).

C’est notamment le cas des sites qui, lors de leur création, ont été conçu en utilisant un design “responsive“. Avec cette technique, les différents éléments qui composent le site sont en mesure de se repositionner et de s’adapter en fonction de la taille et de l’orientation de l’écran sur lequel ils s’affichent.

Le webmaster qui emploie cette technique va tout d’abord construire un site internet complet pour un affichage sur écran d’ordinateur, puis il va faire une sélection des informations qui doivent apparaitre lorsque l’écran est plus petit. Disposant de moins de place, il hiérarchise et organise l’apparition et la disposition de ces informations. En somme, la conception d’un site dit “mobile-friendly” part d’un site conçu pour desktop  et adapté dans un deuxième temps pour les tablettes et smartphone.

Mobile first ?

Le “mobile first, c’est un procédé qui consiste à construire un site internet en s’occupant d’abord de concevoir la version destinée à s’afficher sur les smartphones. La démarche de conception est donc inverse de la démarche “mobile friendly”. On commence par se poser la question de ce qu’on veut montrer sur mobile, quelles informations afficher, selon quelle organisation, puis on extrapole les versions pour tablettes et desktops.

Cette révolution dans la conception des sites internet répond aux nouveaux usages d’internet, à la croissance des connexions depuis les smartphones. L’ordinateur est progressivement détrôné, votre mobile devient l’écran n°1. Comme cette évolution des usages se poursuit, il est nécessaire aujourd’hui de disposer non seulement d’un site “mobile friendly”, mais également de le concevoir selon la démarche “mobile first”.

Logiquement, depuis 2017, Google favorise les sites internet qui répondent à la norme “mobile-friendly”. Pour faire simple : votre site sera moins bien référencé dans les résultats de recherche Google, et donc moins susceptible d’être vu par les internautes, s’il ne s’affiche pas correctement sur un écran de smartphone.

Les bonnes pratiques à adopter

Quelles sont les bonnes pratiques à adopter pour concevoir un site “mobile friendly” selon une démarche “mobile first” ?

  1. vous devez être concis et précis, la lecture sur smartphone se fait généralement de manière rapide, vous ne pouvez donc pas vous étaler trop au risque de décourager votre lecteur. Le mobilenaute ne doit pas avoir à “scroller” trop longuement pour découvrir votre contenu. Scroller, c’est l’action de faire dérouler/défiler une page avec votre pouce lorsque vous êtes sur votre smartphone.
  2. La lecture doit être facile et rapide. Utiliser au minimum une typographie de corps 15px pour permettre une lecture confortable à vos visiteurs. De même, favorisez les forts contrastes qui permettent une lecture en pleine lumière.
  3. les boutons de navigation et les “call to action”, c’est-à-dire les boutons qui invitent les visiteurs à effectuer une action (visiter une autre page, s’inscrire à une newsletter, télécharger un document, réserver une séance, etc.) doivent être d’assez grande taille et situés judicieusement sur votre site. Il est préférable de les placer à des endroits confortables pour la personne derrière son smartphone. Par exemple, il faut donc éviter de placer un bouton dans le coin supérieur gauche car plus compliqué à atteindre avec le pouce !
  4. Le site doit se charger rapidement, donc il doit être léger. Si le graphisme et les images qui composent votre site sont trop longues à charger, le mobilenaute va perdre patience et ira chercher un autre site internet !
  5. Enfin, votre contenu doit être engageant, c’est-à-dire qu’il doit inciter à la participation active des visiteurs en le poussant à effectuer une action ou en l’encourageant à échanger : bouton d’appel direct, formulaire de vote, interface de réservation, lien facebook…

En résumé

Je vous invite donc à vérifier que votre site est bien “mobile friendly”, qu’il est simple et agréable à utiliser avec un smartphone, qu’il facilité l’échange avec vos contacts. Si ce n’est pas le cas, s’il vous faut repenser et reconstruire votre site internet, privilégiez des professionnels qui travaillent dans une démarche “mobile first”.

Annabelle Vinolo

Annabelle est étudiante en Master 1 Infocom à la Faculté de Dijon, et spécialiste des réseaux sociaux. Elle a pour projet de devenir community manager à la fin de ses études.
Contact mail : annabelle.vinolo@gmail.com

Regarder toutes les publications

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Participez !

Vous êtes les bienvenues pour participer à ce blog : une idée, un commentaire, un article, un témoignage ? Partagez !

Newsletter mensuelle

Facebook

Facebook par Weblizar Powered By Weblizar